Le prêt à la consommation, une progression fulgurante à 12% en 2018

29 décembre 2018
45 Views

Avec une progression effrénée du volume des cessions depuis 2017, le marché du prêt à la consommation est actuellement au mieux de sa forme. En chiffres, cela se traduit par une fluctuation d’environ 12% de la production par rapport au bilan 2017, tout établissement confondu. Force est de constater qu’il s’agit d’une progression record jamais enregistré entre deux années consécutives. Preuve que le crédit à la consommation rejoint parfaitement l’attente des particuliers. Zoom.

Le prêt à la consommation est à son pic

Preuve que les Français consomment plus qu’ils n’épargnent, l’année 2018 est marqué par une progression effrénée des encours de crédit à la consommation. Si en 2017, cette hausse a été évaluée aux alentours de 6%, les établissements de crédits enregistrent aujourd’hui le double de ce volume.

Des règles plus laxistes

Ce n’est pas réellement le fruit du hasard si le prêt à la consommation a aujourd’hui le vent en poupe. C’est une conséquence directe de la concurrence entre les organismes de crédit, obligés alors d’assouplir les conditions de leurs offres jugés trop strictes pour répondre aux besoins des consommateurs. On retrouve en outre des prêts à la consommation amortissables qui présentent des conditions d’emprunts plus avantageuses que les offres classiques.

La concurrence en ligne

L’existence du marché parallèle du crédit en ligne est une raison de plus pour les banques pour adoucir davantage leurs démarches pour appâter les nouveaux clients. Si elles n’osaient s’aventurer sur des profils de clients présentant des risques, celles-ci commencent à réétudier leurs stratégies pour atteindre leurs objectifs commerciaux. Les prêts affectés sont alors délaissés au profit des prêts sans justificatif, tel le cas d’un crédit à la consommation.

Le prêt personnel, à l’origine de cette forte progression

Même si le LOA ne représente que 20% des encours de prêt à la consommation, l’on peut dire que c’est le prêt personnel qui engraisse le plus le secteur. La cession de prêt personnel atteint les 8 milliards d’euros au premier semestre de l’année 2018. Avec sa croissance continue, ce chiffre n’est pas encore prêt de régresser avec croissance enregistrée à hauteur de 16%. Le rachat de crédit rattaché au prêt à la consommation conforte davantage la hausse demande.

Laisser un commentaire