Sixième extinction massive d’animaux sauvages, des actions à mener pour freiner ce fléau

26 février 2018
52 Views

Dans un communiqué récent du World Wildlife Fund WWF, il a été exposé la disparition massive d’animaux qui étaient en voie d’extinction. Ce fléau en est à sixième apparition. Un phénomène inquiétant qui pourrait être prémice d’une hécatombe mondiale. Plus d’informations à ce sujet.

60% de perte depuis l’année 1970

Dans son dernier rapport 2018, le WWF a dévoilé que l’humanité a perdu depuis 1970, 60% de ses espèces endémiques dont des reptiles, des poissons, des oiseaux, des mammifères et des vertébrés. Ce n’est pourtant pas une nouvelle qui tombe sans prévenir. Les causes de cette disparation est bien connues. Ce sont en outre les mauvais actes des hommes contre la nature qui contribuent à ces pertes. La déforestation massive, l’exploitation du bois ou encore l’agriculture intensive qui sont les plus meurtriers. Sur le plan global, à cause de tous ces actions, on constate un changement climatique qui affecte grandement la vie sur Terre.

Quelles pourraient être les conséquences de la disparition des animaux sauvages

Ces pertes vont transformer le mode de vie humaine sur l’économie et la sécurité des nations. Sachant que les travaux des services écosystémiques coûtent en moyenne 125 milliards de dollars sur un an, il est certain qu’on ne réduira pas cette somme en négligeant la protection de la nature. Il faut également noter que l’amenuisement des coraux qui protègent les atolls vont peser sur l’économie mondiale et la vie humaine parce que cela entrainerait de grosses tempêtes difficiles à maîtriser. Sachant que certaines régions reculées du monde comme Sahel ne vivent que de l’élevage. L’extinction des animaux peut donc engendrer des litiges, voire de l’insécurité sur le plan local.

Des actions face à la diminution de l’espèce sauvage

Les associations et les organisations mondiales qui œuvrent pour la nature font déjà leur travail pour freiner la disparition des espèces sauvages. Les citoyens font également des efforts pour changer des mœurs qui peuvent être parfois destructeurs pour l’environnement. On peut citer par exemple la consommation de produits bio pour la réduction de pesticides, la conduite de voiture électrique pour réduire le CO2, etc.

Laisser un commentaire