Tout savoir sur l’évolution du marché immobilier de l’ancien

Le Conseil supérieur du notariat a dévoilé les résultats du marché immobilier de l’ancien et notamment sur le littoral pour le premier semestre de l’année 2018. Quelques mouvements de chiffres sont à noter durant cette période surtout en matière de volume des ventes et de prix de l’immobilier ancien. Le prix au mètre carré des appartements anciens en Province n’est pas proportionnel avec le prix au mètre carré des appartements situés en France Métropolitaine. Découvrez les changements majeurs sur le marché immobilier de l’ancien.

Une hausse de 7% sur le volumes des ventes dans l’ancien

Pour le marché immobilier de l’ancien, il a été constaté que le volume des ventes a augmenté pendant le premier semestre de l’année 2018. En outre, il est estimé à 953 000 transactions jusqu’au mois d’avril, soit une hausse de 7% des ventes par rapport à l’année passée. Quoi qu’il en soit, ce pourcentage est moins importante que la hausse des ventes en 2017, ce qui représentait 13% des ventes de 2016. En général, les ventes se sont améliorées dans tous les départements de France.

Une hausse des prix de l’immobilier

Il a également été constaté une augmentation des prix de l’immobilier dans toutes les régions de France durant cette première période de l’année et cette hausse devrait se poursuivre jusqu’en fin 2018. En outre, Bordeaux devient la ville la plus chère en matière d’investissement immobilier avec une hausse de 18% des prix de vente au mètre carré des résidences locales. Cette grande ville est suivie par Lyon dont la hausse est aux alentours de 10%. À Saint-Malo et à Hyères, les maisons anciennes connaissent une inflation respectivement de 6% et de 12% sur le prix de l’immobilier. Cela est lié est au fait que de plus en plus de métropolitains, en particulier les retraités veulent s’installer dans les provinces.

Laisser un commentaire